APPEL INTERNATIONAL DE SCIENTIFIQUES AUX DIRIGEANTS DES ÉTATS DÉTENANT DES ARMES NUCLÉAIRES

LANCÉ À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA SCIENCE AU SERVICE DE LA PAIX ET DU DÉVELOPPEMENT LE 10 NOVEMBRE 2020

POUR SIGNER L’APPEL
https://culturedelapaix.org/blogs/Rennes/2021/01/02/appel-international-descientifiques-
aux-dirigeants-des-etats-detenant-des-armes-nucleaires/

Deux dangers mortels guettent l’humanité, le réchauffement anthropique du climat et l’apocalypse nucléaire.

Le second est immédiat et peut survenir d’une minute à l’autre, les fausses alertes aux missiles en Russie ou les pertes de bombe H par les États-Unis en témoignent. En ce qui concerne les armes nucléaires, les actions des États-Unis visant à sortir de la plupart des traités d’élimination des armements nucléaires, la riposte russe, le développement chinois, la force nucléaire israélienne relancent la course à l’armement nucléaire.

Pendant ce temps-là, tornades et typhons surpuissants balaient des régions entières, Bangkok et le Bangladesh sont menacés par la montée des eaux, le trait de côte européen recule.

Des millions de réfugiés climatiques seront bientôt jetés sur les routes du désespoir, déstabilisant ainsi des communautés humaines et générant des situations pouvant dégénérer en affrontements armés, si on ne fait rien.

On peut conjurer ces fléaux.

Faire face aux conséquences du dérèglement climatique nécessite des moyens immenses, tant monétaires, industriels, que scientifiques. Ces moyens existent mais sont aujourd’hui partiellement stérilisés dans les budgets consacrés à la course aux armements nucléaires et à la militarisation de l’espace.

Signer et ratifier le traité sur l’interdiction des armes nucléaires adopté à l’ONU le 7 juillet 2017 par 122 États, signé par 86, ratifié par 51 et entrant en vigueur le 22 janvier 2021[1]Chiffres actualisés au 1er janvier 2021. est un enjeu majeur qui permettrait de libérer des moyens importants nécessaires à la sauvegarde de l’humanité.

Nous, scientifiques signataires du présent appel, conscients de notre responsabilité vis-à-vis de l’avenir, rappelons par la présente tous les pays possesseurs ou détenteurs de l’arme nucléaire à prendre le double engagement de ratifier le traité dit TIAN, pour Traité d’interdiction des armes nucléaires, et de consacrer les moyens ainsi libérés à la lutte contre les conséquences du dérèglement climatique.

References
1 Chiffres actualisés au 1er janvier 2021.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.