Les Verts finlandais assouplissent leur position sur l’énergie nucléaire

Traduction d’un article d’ Euractiv

Les Verts ne sont pas catégoriquement opposés à la construction de petits réacteurs nucléaires comme moyen de lutte contre le changement climatique, a déclaré la présidente du Parti vert et ministre de l’Intérieur Maria Ohisalo lors de l’émission matinale de samedi diffusée par la Société finlandaise de radiodiffusion.En référence aux « petits réacteurs modulaires (SMR) », Ohisalo a confirmé que « notre nouveau programme de principes du parti nous permet de ne pas exclure cette alternative ». Selon le programme du parti des Verts adopté en septembre, l’économie de l’énergie doit utiliser toutes les solutions durables et réduire l’utilisation des combustibles fossiles.Les commentaires d’Ohisalo marquent un tournant historique important non seulement en Finlande mais aussi au niveau européen, car l’opposition à l’utilisation de l’énergie nucléaire a toujours été la clé des manifestes verts depuis l’émergence des mouvements et partis Verts dans les années 1970.Selon le ministre finlandais de l’Intérieur, il est nécessaire de disposer d’une « palette énergétique » de diverses sources d’énergie qui n’émettent que peu ou pas de CO2.Bien qu’Ohisalo ait souligné l’urgence d’agir rapidement et d’employer tous les moyens pour devenir neutre en carbone d’ici 2035 et lutter contre le réchauffement climatique pour justifier l’approche plus souple du parti en matière de nucléaire, elle a confirmé que son parti ne soutiendrait pas les grandes installations nucléaires. Actuellement, quelque 30 % de l’électricité finlandaise provient de l’énergie nucléaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.