Martha Desrumaux

Pour l’entrĂ©e au PanthĂ©on d’une figure fĂ©minine emblĂ©matique de notre histoire populaire.

OuvriĂšre du textile dĂšs neuf ans, cĂ©gĂ©tiste et membre des Jeunesses socialistes Ă  treize ans, communiste dĂšs 1920, elle organisa sa premiĂšre grĂšve Ă  vingt ans, en 1917 ! Elle fut une des grandes dirigeantes du mouvement ouvrier du Nord et de toute la France. Le 7 juin 1936, Martha est la seule femme prĂ©sente et active, face au patronat, aux cĂŽtĂ©s notamment de LĂ©on Jouhaux et BenoĂźt Frachon, dirigeants de la CGT, lors de la signature des accords Matignon. Fondatrice de l’Union des jeunes filles de France dans le Nord, elle oeuvre Ă  l’émancipation de toute une gĂ©nĂ©ration, qui obtiendra le droit de vote en 1944.

UNE RÉSISTANTE DE LA PREMIÈRE HEURE
DĂšs juillet 1940, Martha organise clandestinement avec des dĂ©lĂ©guĂ©s mineurs la grande grĂšve des mineurs du Nord-Pas-de-Calais. Du 27 mai au 9 juin 1941, malgrĂ© l’occupant et les collaborateurs, 100 000 mineurs osent la grĂšve. Le premier convoi de dĂ©portĂ©s vers Sachsenhausen sera exclusivement formĂ© d’ouvriers mineurs! ArrĂȘtĂ©e le 26 aoĂ»t 1941, Martha est dĂ©portĂ©e dans le camp de RavensbrĂŒck, oĂč elle organise la lutte clandestine aux cĂŽtĂ©s de Marie-Claude Vaillant-Couturier et GeneviĂšve de Gaulle-Anthonioz.

UNE DES PREMIÈRES FEMMES DÉPUTÉES
RescapĂ©e des camps, Martha reprend la lutte Ă  la LibĂ©ration et durant les Trente Glorieuses. Dirigeante syndicale, responsable politique, elle devient en 1945, Ă©lue municipale Ă  Lille puis l’une des seize premiĂšres femmes dĂ©putĂ©es. Martha lutta toute sa vie pour un monde meilleur et pour l’émancipation des femmes au quotidien. Inlassablement, elle mit en avant le rĂŽle des femmes et le droit pour elles de prendre toute leur place dans les combats pour l’émancipation.


OUVRONS LE PANTHÉON À LA CLASSE OUVRIÈRE!
À ce jour, soixante-seize de nos concitoyens ont Ă©tĂ© panthĂ©onisĂ©s. Parmi eux, seulement quatre femmes et aucun ouvrier ni ouvriĂšre, aucune reprĂ©sentante, aucun reprĂ©sentant des travailleurs ! Silence sur ces femmes et ces hommes usĂ©s Ă  la tĂąche, disparus ou vieillis prĂ©maturĂ©ment, qui ont bĂąti nos routes, nos villes et nos usines, construit notre pays et qui le construisent encore ! L’association Les Ami.e.s de Martha Desrumaux souhaite donc que soit enfin honorĂ©e la mĂ©moire de cette ouvriĂšre et, Ă  travers elle, que soient honorĂ©es toutes les femmes du peuple, toute la classe ouvriĂšre !

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-martha-desrumaux-pour-une-ouvri%C3%A8re-au-panth%C3%A9on

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.