Brèves N°16

FUSION DE TROUS NOIRS

Le 1er juin 2017 a été observée une paire de trous noirs orbitant l’un autour de l’autre. Ceux-ci ont fusionné en un troisième, plus léger que la somme des masses de ses deux parents. Ces mastodontes trente fois plus lourds que le Soleil ont pu être détectés par l’onde gravitationnelle qu’ils ont impulsé. Bien qu’invisibles, les trous noirs créent des distorsions de l’espace-temps – distorsions captées par deux instruments géants, LIGO (États-Unis) et Virgo (Europe). Ces outils, constitués chacun de deux « bras » de lumière perpendiculaires longs de 4 km, ont une précision telle qu’ils peuvent mesurer la distance Terre-Soleil à un atome près. Ce partenariat des Européens avec les États-Uniens, et la mise en commun des données, permet de remarquables avancées scientifiques, et nous permettra peut-être de mieux comprendre les trous noirs.

HOAX : MARS, LA NASA ET LES ENFANTS

La NASA s’est fendue d’un communiqué pour couper court à la dernière rumeur sur son compte. Non, « il n’y a pas d’humains sur Mars, seulement des rovers actifs », a déclaré Guy Webster, porteparole de l’agence états-unienne. À l’origine d’une telle déclaration, la théorie de Robert David Steel, qui se présente comme ancien agent secret. Selon lui, la NASA kidnapperait des enfants pour les envoyer sur la planète Mars afin qu’ils servent d’esclaves sexuels dans une colonie implantée sur la planète. La durée du voyage, vingt ans, serait adéquate pour les préparer. Et ce n’est pas tout : devenus trop vieux, ils seraient sacrifiées et l’agence récupérerait leurs os, moelle et sang. Le délire est total. Relayée à la télévision dans l’émission The Alex Jones Show animée par l’influent Alex Jones, la théorie a été démentie immédiatement par la NASA. Rappelons que, pendant la campagne présidentielle états-unienne, le site Infowars, dirigé par Alex Jones, avait contribué à diffuser la fake news selon laquelle une pizzeria de Washington servait de base pour un réseau pédophile en lien avec un proche de Hillary Clinton. Un homme avait déclenché une fusillade dans l’établissement avant d’être arrêté par la les autorités.

Mode et brevetage : le hand spinner

Le hand spinner est cette toupie hélicoïdale à trois branches qui fait fureur dans les cours de récré. Son prix modique (de 3 € à 10 €) et sa simplicité d’utilisation expliquent sans doute l’engouement – engouement qui provoque des ruptures de stocks chez les fournisseurs de jouets. Paradoxalement, alors que le gadget s’est vendu à des dizaines de millions d’exemplaires, son inventrice, une États-Unienne de soixante-deux ans, n’a pas touché un seul dollar sur les ventes. La cause en est le prix trop élevé du brevet (400 dollars, soit 360 €) pour la mère de famille…

Bientôt du Wi-Fi partout dans les espaces publics européens

Accéder à un réseau Wi-Fi gratuit depuis des lieux publics comme les mairies, les hôpitaux ou les parcs dans tous les États membres sera possible à la fin de l’année grâce à l’accord politique WI-FI4EU passé entre les pays de l’UE et le Parlement. Cet accord comprend l’attribution de 120 millions d’euros sur deux ans pour financer les équipements de ce Wi-Fi gratuit, qui touchera environ 7 000 communes pour 45 millions de connexion par jour. C’est mieux que lorsque ce sont des groupes de citoyens qui rémunèrent des SDF pour porter des antennes Wi-Fi, comme on a pu le voir en France.

Les araignées et la viande

Présentes sur notre planète depuis au moins 305 millions d’années, les araignées font partie des prédateurs communs dans nos vies. Mais combien de viande les araignées mangent-elles par an ? C’est la question que se sont posée des chercheurs suisses et suédois, et les résultats de leurs recherches sont étonnants. En compilant des études scientifiques, ils ont conclu que la population mondiale d’araignées pesait 25 millions de tonnes (287 millions de tonnes pour la population adulte humaine mondiale). Toujours en se fondant sur ces études, et en affûtant la recherche avec une estimation des besoins caloriques d’une araignée, les scientifiques arrivent à la conclusion que chaque année les araignées ingurgitent entre 460 et 700 millions de tonnes d’animaux par an, une quantité supérieure aux 400 millions estimées pour l’espèce humaine. Cela doit nous rappeler l’importance des araignées dans la chaîne alimentaire.

Sciences et espoir

Les scientifiques exagèrent-ils leurs découvertes ? C’est ce que laisse à penser une étude réalisée en 2014 par une équipe de Cardiff, qui a passé au crible près de 500 communiqués de presse médicaux. Les résultats montrent que 40 % d’entre eux contiennent des exagérations par rapport aux publications scientifiques dont ils sont issus. Ces surévaluations sont ensuite relayées par la presse grand public, ce qui a pour conséquence de susciter une forte attente chez les citoyens… puis une non moins forte déception. Le côté triomphaliste de ces annonces s’explique par le culte du rendement immédiat impulsé par le néolibéralisme, et aussi par l’austérité – elle n’épargne pas la recherche – qui pousse les scientifiques à survendre leurs découvertes pour obtenir des crédits supplémentaires. Rappelons que la science avance aussi sur les erreurs (nombreuses) des chercheurs.

Les femmes de l’espace font un bond de géant en visibilité

Le progrès au féminin gagne peu à peu en reconnaissance. Lego a annoncé la mise sur le marché en 2018 d’un set contenant cinq figurines de femmes qui ont contribué au succès spatial de la NASA. On y retrouvera Margaret Hamilton, qui a développé les systèmes de navigation des missions Apollo dès les années 1960 ; Katherine Johnson, qui a calculé les trajectoires d’Apollo 11 jusqu’à la Lune; Nancy Grace Roman, développeuse du télescope Hubble ; Mae Jemison, première femme afro-américaine dans l’espace, en 1992 ; et Sally Ride, première femme états-unienne à être allée dans l’espace, en 1983. Rappelons que vingt ans avant Sally Ride, une Soviétique, Valentina Terechkova, ouvrière textile, cosmonaute et ingénieure, a été la première femme dans l’espace. À l’époque, elle était âgée de vingt-six ans. Elle fut partout reconnue et célébrée dès son retour sur Terre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s