Du côté du PCF et des progressistes (N13)

Enseigner : quel travail ?
Carnets Rouges no 7, juin 2016

n502
Quel travail ? Et d’abord : quel travail ! Ce nouveau numéro de Carnets rouges réaffirme que l’enseignement est bel et bien un métier, qui s’apprend, et que les enseignants travaillent… et ce bien au-delà des heures de cours. Si l’attention se porte sur les enseignants, c’est en fait la part intellectuelle de tout travail qui est rappelée. Parce qu’elle est peu visible et parce qu’elle ne saurait être clairement distinguée du temps privé des loisirs, cette dernière n’est que rarement reconnue. Le cas des enseignants fait cependant exception, puisque c’est précisément la reconnaissance de ce temps nécessaire au travail intellectuel qui justifie le temps relativement réduit devant la classe. En même temps que le travail des enseignants apparaît dans ce numéro comme un prisme pour mieux percevoir les enjeux liés au travail en général, il est souligné que le travail des enseignants est un travail comme les autres. Une dialectique bienvenue dans le contexte de la mobilisation contre la loi El Khomri. De la formation des enseignants à la reconnaissance au travail, en passant par le statut des fonctionnaires et par la liberté pédagogique, ce numéro tente d’interroger le travail des enseignants sous toutes ces facettes.


Jeunesse sacrifiée? ou engagée!
La Revue du projet no 59

n503
« La jeunesse est l’avenir de la société », si la proposition est unanimement acceptée, même parmi les franges les plus réactionnaires de la « classe » politique, il est clair que la jeunesse demeure en première ligne sur le front des inégalités et de la relégation sociale. Dégradation des conditions d’étude, stages d’attente à répétition, chômage pensé comme inéluctable et taux de pauvreté trois fois supérieur à celui des seniors… les indicateurs de cette guerre menée à la jeunesse sont éloquents. Et pourtant elle résiste, cette jeunesse, et constitue, de la lutte contre le CPE à celle contre la loi « travail », l’une des forces les plus décisives du mouvement social. Des Indignés aux Printemps arabes, en passant par les mouvements étudiants au Québec et au Chili, cette action décisive de la jeunesse peut s’observer tout autour du globe. Malheureusement, privés d’espoir et d’un horizon enthousiasmant, une partie de jeunes se réfugie dans la haine et la fascination morbide portées par des organisations comme Daesh, ainsi que l’actualité le rappelle bien douloureusement. Le défi est immense compte tenu des enjeux actuels comme des relations historiques entre mouvement communiste et jeunesse, voilà pourquoi la Revue du projet a décidé d’y consacrer son dossier de septembre.


Lancement de Féminisme & Révolution, un magazine en ligne

n501

Laurence Cohen et Hélène Bidard, dans le cadre de la commission Droit des femmes du Conseil national du PCF, lancent Féminisme & Révolution ; son objectif : instruire sur l’actualité de la pensée féministe et l’actualité du droit des femmes. Laurence Cohen explique : « Alors que la société prône l’individualisme à outrance, le chacun(e) pour soi, l’argent roi, n’ayons pas peur de penser solidarité, entraide, partage, égalité dans le respect de chacune et chacun. Mais comment parler d’égalité quand de trop nombreuses femmes ne sont toujours pas des êtres libres et indépendants économiquement, politiquement et sexuellement ? « Bien entendu, les situations sont variables selon les pays du monde et les luttes qui ont été menées arrachant tels ou tels droits. Mais, sur le fond, comment ne pas s’interroger ? Comment justifier les écarts de salaires, les rôles assignés, la liberté encadrée de se déplacer du simple fait d’être nées femmes? Comment minorer, voire justifier, que certains hommes prennent le corps des femmes pour un champ de bataille ? » Le féminisme est aujourd’hui un combat d’actualité. Rendre le féminisme réel et les droits des femmes effectifs dans notre société serait une véritable révolution que nous aurons besoin de mener à bien si nous voulons la société communiste émancipée que nous prônons. L’édito du magazine rappelle que « En 2016, en France, on jette en prison Jacqueline Sauvage pour avoir tué son bourreau de mari ; en Turquie, la militante trans Hande Kader est assassinée, et dans tous les pays en guerre le viol est érigé comme une arme de destruction massive. Il est urgent de faire reculer tous les obscurantismes qui aliènent les femmes, obstacle à toute émancipation humaine. Ce combat est majeur pour transformer la société et il passe par une véritable révolution féministe ». C’est pourquoi Laurence Cohen écrit : « Nous voulons créer ce magazine web, ce nouvel outil de communication pour mieux relayer, renforcer, débattre et mettre en partage luttes et réflexions d’un point de vue communiste et féministe. Ce site s’adresse donc à toutes celles et à tous ceux qui veulent participer à ce combat. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s