Déconfinement : un rapport de l’INSERM – traduit en français – alerte sur une possible deuxième vague

Un rapport de l’INSERM mis en ligne le 12 avril, traduis en français (cliquez ici pour télécharger) , confirme le risque que fait peser une levée du confinement sans préparation. « Déconfinement le 11 mai » a proclamé Urbi et Orbi le Président de la République, pourtant les scientifiques sont beaucoup plus circonspects.

En particulier, le rapport de l’INSERM met en garde :

« La levée du confinement sans stratégie de sortie conduirait à une deuxième vague qui submergerait largement le système de santé. Il est nécessaire de procéder à un dépistage et à un isolement renforcé pour envisager des stratégies de distanciation sociale qui assouplissent progressivement les contraintes actuelles (…), tout en maintenant les écoles fermées et l’isolement des personnes âgées. La France étant confrontée à la première vague de la pandémie de COVID-19 en confinement, des formes intensives de distanciation sociale sont nécessaires dans les mois à venir en raison de l’immunité actuellement faible de la population.

La recherche de cas et l’isolement à grande échelle permettraient de relâcher partiellement la pression socio-économique causée par les mesures extrêmes, tout en évitant que la demande de soins de santé ne dépasse les capacités. La planification de la réponse doit de toute urgence donner la priorité à la logistique et à la capacité de ces mesures. »

En clair, c’est un pilotage « à vue » qui est nécessaire en fonction de l’évolution de la situation, mais surtout il faut mettre en œuvre de grands moyens de détection (des tests fiables), des moyens de protection – des masques efficaces – , des actions d’isolement des personnes testées positives (réquisition de chambres d’hôtel). Il ne doit pas être envisagé de rouvrir les écoles d’ici l’été. Le rapport pointe le faible niveau des capacités du système de santé, le manque dramatique des moyens les plus élémentaires pour faire face, la pénurie de masques, de cotons tiges, de surblouses, de charlottes…, de respirateurs.

Incurie quand tu nous tiens…

Pour lire l’étude complète de l’INSERM (13 pages) traduite en langue française et le télécharger en format PDF, cliquez ici ou sur l’image ci-dessous

Traduction du rapport de l’anglais au français par Ivan Lavallée1 et Evelyne Brouzeng2

PS : Nous voulons aussi exprimer notre étonnement à propos de l’écriture en anglais d’un article destiné à des décideurs français, qui traite de problèmes franco-français même avec une touche internationale. Il fut un temps où les chercheurs français avaient à cœur la défense de la pensée française dans le chœur des nations, à égalité, par l’intermédiaire de la langue, avec un résumé (ou un extended abstrait) en anglais, mais l’article en français. Ici, on se trouve dans le schéma inverse, un résumé en français et l’article proprement dit en anglais. Afin d’aider en ce sens, et surtout de mettre à disposition des citoyens français les éléments de compréhension de la situation, nous avons commis une traduction de l’ article que nous espérons fidèle.

Ivan Lavallée

(pour consulter le site de l’auteur : cliquez ici)

1Dr d’Etat es Sciences, Professeur émérite des universités, traducteur de Probablement Approximativement Correct (Probably approximatly Correct) de Leslie Valiant aux éditions Cassini 2018.

2MCF émérite en civilisation Anglaise.

3 réflexions sur “Déconfinement : un rapport de l’INSERM – traduit en français – alerte sur une possible deuxième vague

  1. Merci pour cette traduction et ce commentaire sur l’usage du français qui tend à disparaitre et rend du coup inaccessible des éléments d’information qui devraient pourtant être ouverts aux citoyens.
    Ceci explique t’il cela ?

Répondre à Garzon Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.