Les sciences et les techniques au féminin: Frances Northcutt, Claude Frasson*

 * Claude FRASSON est membre du Comité de Rédaction de Progressistes.



Frances Northcutt dite « Poppy »  (née en 1943) 

Ce 27 décembre 1968, dans la salle de contrôle de la  NA SA, un soupir de soulagement se fait entendre. La  capsule de la mission Apollo 8 vient d’amerrir, les  astronautes sont sains et saufs. Ce succès, on le doit en  grande partie à Frances Northcutt et son équipe, qui furent  chargés d u calcul de la trajectoire retour du vaisseau. 

Tâche d’autant plus délicate dans le contexte de la rivalité  Est/Ouest. Le programme Apollon 8 avait ainsi été avancé  de mars à décembre afin de contrer les Soviétiques qui  venaient de réussir un contournement de la Lune. 

Quelques années plus tôt (1965), Frances, jeune diplômée  de mathématiques (université du Texas, à Austin)  spécialisée en mécanique céleste, était entrée à la NASA en tant que « calculatrice humaine », les ordinateurs n’étant  alors pas encore suffisamment fiables pour mesurer des  trajectoires aussi précises.

Après le succès d’Apollo 8 et  jusqu’à la mission Apollo 13, elle continuera à accompagner les astronautes pour leur retour sur Terre.  Mascotte blonde de la NASA, celle qu’on surnomme alors  « Poppy » va faire l ’objet d’une importante médiatisation.  Déjà lucide sur la situation des femmes dans la société  américaine, le face-à -face avec des journalistes plus  enclins à interviewer la femme plutôt que l’ingénieur ne fera qu’accentuer une réflexion féministe déjà en germe  chez elle. 

À partir des années 1970, ses convictions se concrétiseront à travers son implication dans le Women’s Liberation  Movement puis par sa fonction d’avocate spécialisée dans  le droit des femmes qu’elle exerce notamment pour le  National Organization for Women. Elle poursuit aujourd’hui  encore ce combat.  

3 commentaires

  1. Et comment ont-ils traversé sans encombre la ceinture de Van Allen ? il y a pas mal de points qui interrogent sur ces alunissages…

    J'aime

    1. Bonjour,
      Comme vous le savez, Progressistes est une revue de nature politique et non pas scientifique, même si des membres de la revue et des auteurs d’articles ont un (très) bon bagage scientifique.
      Il nous est donc difficile de fournir une réponse ici, alors qu’on constate que la question de la traversée des ceintures de Van Allen est un des sujets utilisés, me semble-t-il, pour remettre en cause la véracité des alunissages effectués par les astronautes de la Nasa avec les missions Apollo.

      Voici un article de Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Ceinture_de_Van_Allen mais une recherche sur Internet doit pouvoir apporter des éléments de réponse concrets -peut-être pas complets du fait de la tradition maintenant généralisée des brevets.
      Merci de revenir vers nous si vous vous êtes fait une idée plus précise du sujet.

      J'aime

      1. Merci pour la réponse. Les autres articles témoignent de la qualification de scientifiques pour leurs auteurs ( notamment les ingénieurs à propos des éoliennes ou de l’énergie.
        Franchement, cette interrogation sur les voyages d’Apollo est pour moi assez récente. Mais tout ce que j’ai lu, ou vu sur des sites états-uniens ou autres, m’a convaincu que cet alunissage humain n’a jamais eu lieu en réalité.
        – En fait, il y a les contradictions ou les trucages sur les images ( si on superpose les plans censément tournés en des endroits différents (missions différentes), on observe exactement le même relief et la même ligne de crête, il y a la question du vent qui bouge le drapeau, de l’éclairage, des ombres divergentes, de la verticalité absolue de l’alunissage physiquement incompatible avec les films d’entraînement à la base 51 ( la plus secrète des Etats-Unis), où Armstrong part dans tous les sens et s’éjecte, il y a la question du sort des précédents astronautes et de leur famille … tout ça peut ressembler à des ragots, mais les réponses de la NASA sont particulièrement évasives ils bottent en touche. On a même des déclarations d’ex-personnels de la NASA. Et sur un des documentaires, un astronaute actuel, dans les locaux de la NASA parle de « premier vol humain vers la Lune » :curieux !
        On trouve un film américain à 8 millions de dollars, ( pas à 40 milliards) où le réalisateur s’est proposé de parodier la mission Apollo mais … sur Mars, pour faire la démonstration qu’on peut fabriquer de telles images, qu’on croirait vraies. Tout y est, même la satire du discours médiatique. Ce réalisateur ne croit à la véracité de la Mission Apollo.
        D’autres mises en question portent sur la technique des moteurs, leur puissance, et là encore ça soulève des incompatibilités.
        Et puis la fameuse ceinture de Van Allen , qu’on est obligé de traverser et qui avait une activité maximale au moment des voyages d’Apollo. Et là, ce sont des physiciens qui évoquent l’impossibilité de la traverser de façon indemne sans un équipement qui n’existait sur Apolllo.

        Donc, j’en suis arrivé à la conviction qu’Apollo n’est qu’un entreprise de propagande menée avec des moyens illimitées, l’enjeu idéologique étant double : dépasser l’URSS technologiquement aux yeux du monde, et puis il y avait la guerre du Vietnam…
        Même je crois 40% de la population américaine pense aujourd’hui que ces missions Apollo sont des « fakes »
        ( et du reste le socialisme devient semble-t-il populaire dans les mêmes proportions dans ce pays …. ce qui est fort intéressant si cela se confirmait à l’avenir…

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.