Hommage à ces femmes scientifiques privées de prix Nobel : Esther Lederberg (DÉCEMBRE 1922-NOVEMBRE 2006)

Esther Lederberg est une microbiologiste états-unienne, souvent citée comme nobélisable. Ses travaux ont contribué à la compréhension des phénomènes d’hérédité génétique chez les bactéries et les virus complexes. Avec son premier mari, Joshua Lederberg, elle travaille sur la reproduction des bactéries. Le couple est également connu pour avoir développé la réplique sur plaques (encore utilisé aujourd’hui) qui leur a permis de montrer le caractère spontané des mutations bactériennes. En 1958, Joshua Lederberg reçoit le prix Nobel de médecine – avec Edward Tatum et George Wells – pour leurs travaux sur la reproduction d’Escherichia coli, mais aucune mention n’est faite de son épouse malgré son rôle important dans l’aboutissement de leurs recherches.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s